Hommage du Réseau Mémoire de l’Environnement à l’un de ses fondateurs, Michel Giran

Né en 1950, Michel Giran, pionnier de l’information sur l’environnement sur Internetest décédé le 19 août dernier, emporté par une leucémie. Membre du Conseil d’administration du RME, il en était l’un des fondateurs.

MGiran

Michel Giran

Dès le milieu des années 1990, Michel Giran est l’un de tous premiers à saisir l’importance d’Internet comme moyen de contact et de diffusion de l’information pour les défenseurs de l’environnement. En juillet 1996, il crée ainsi l’ADOME (Association pour le Développement des Outils Multimedia appliqués à l’Environnement), avant de fonder le site Planète Ecologie en 2001, puis l’Ecobase 21 en 2008 et DDoogle, premier dictionnaire vidéo du développement durable en 2013. Autant de sources d’information précieuses pour les journalistes spécialisés, les militants, les chercheurs et le grand public.

Après avoir été en 2000 parmi les fondateurs de l’Association pour la création de la Fondation René Dumont, Michel Giran participe le 22 novembre 2001 à la première réunion pour le Projet baptisé alors « mémoire de l’écologisme » (élargi ensuite en « mémoire de l’environnement »). Cette structure se dote d’un comité de parrainage, dirigé par Serge Antoine, et d’un conseil scientifique, dirigé par Dominique Allan Michaud, dont Michel Giran fait partie. Le 17 décembre 2003, le Réseau Mémoire de l’Environnement se constitue en association, dont Michel Giran est dès le départ l’un des administrateurs. Michel Giran est le co-éditeur avec Sara Dessessard, autre membre fondateur et administratrice du RME, du manifeste pour une culture de l’environnement, publié le 31 décembre 2003, qu’il met en ligne en mai 2004 sur son site Planète Ecologie, avec des documents iconographiques sur l’histoire de l’écologie fournis par Roland de Miller.

Michel Giran participe en décembre 2003 avec Dominique Allan-Michaud au lancement du Felipe (Festival du livre et de la presse d’écologie). Il est aussi l’un des fondateurs des TIC 21 (premières rencontres entre les acteurs des technologies de l’information et de la communication et ceux du Développement Durable), lancées en 2005.

Le Réseau Mémoire de l’Environnement salue la mémoire de cet homme sincère, désintéressé et généreux, attaché à tisser des liens entre des personnes et des organisations très diverses. Il adresse ses condoléances à sa famille (en particulier à sa fille Carole) et à ses proches, et s’attachera à ce que son travail de diffusion de l’information sur l’environnement soit continué et amplifié, dans le respect des valeurs humanistes et participatives qui étaient les siennes.

Laurent SAMUEL, secrétaire du Réseau Mémoire de l’Environnement

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :